Le projet

L'ART COMME EXPÉRIENCE

La friche est un ancien centre de tri de la poste qui desservait les villes de Le Port et La Possession. 76 postiers dont 56 facteurs assuraient 49 tournées par jour et distribuaient en moyenne 36 500 objets par jour. C’est un espace anciennement dédié au service public. Cette activité nécessitait un bâtiment à la superficie importante. Un hangar de 1200 m2 et une esplanade (parking) de 1000m2.


Après l’ouverture en 2013 d’un centre de haute qualité environementale (HQE) à l’entrée de la ville, proche des grands axes routiers. Le centre de tri de la poste reste inutilisé. En 2016, dans le cadre de la signature du pacte culture avec le ministère de la culture et de la communication, la ville propose une reconfiguration de l’aménagement du centre ville avec un projet global intitulé « La FRICHE », répartis en îlots : Les maisons créoles, le hangar D2, le Cinéma CASINO et le hangar ex-centre de tri.


Ce projet se caractérise par une idée forte : donner une seconde vie à des lieux en respectant leur architecture, leur part de mémoire. Renforcer la dimension historique de la ville pour valoriser les lieux et faciliter leur appropriation par les publics.

Le projet de résidence d’artiste, espace dédié à la création et l’expression des arts visuels se situe au niveau du centre de tri. De 2016 à 2018, cet espace accueillait 3 artistes en résidence, véritable tremplin pour leurs carrières artistiques respectives. Fort de cette expérience, dès 2019, la ville renouvelle et développe un projet qui renforce cette première étape et développe plusieurs axes : création, éducation et médiation.


Ces trois axes sont complémentaires et participent d’une réflexion concernant le lien entre l’art et la ville. Ce site dédié à l’art et à la culture est une occasion de mettre en place à la fois un lieu de création et un lieu de vie pour les habitants et amateurs d’art. La Friche est une opportunité pour tous les acteurs du territoire (particuliers, scolaires, associations,...) concernés par la question de l’art de s’impliquer de manière collaborative.

Il s’agit en un sens de considérer les habitants comme coproducteurs de leur cadre de vie. Cette question du rôle des habitants et acteurs du territoire dans les projets de la structure, a pour but de renforcer leur prise de conscience des enjeux culturels.


La Friche est l’occasion d’être le lieu d’une expérience de remise en question des habitudes, des a-prioris, pour laisser place à la créativité et à l’expression. Autrement dit, c’est un espace d’actualisation de liberté. Qu’est ce qu’une oeuvre sans spectateur ? Qu’est-ce qu’un lieu d’art sans son public ? Il s’agit de se distinguer d’une démarche de « l’art pour l’art » en donnant toute leur place à la restauration de la continuité entre les oeuvres d’art et les émotions humaines qui ont présidé à leur création.

Comme l’explique John Dewey, fondateur du pragmatisme américain, « L’œuvre d’art développe et accentue ce qui est spécifique ment précieux dans les choses qui nous procurent quotidiennement du plaisir ». Issu du quotidien, l’art a donc pour fonction de l’améliorer. Il ne doit pas être perçu comme «le salon de beauté de la civilisation » mais comme fondamentalement nécessaire.

Abonnez vous pour recevoir

notre newsletter

Recevez nos news

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon